eTG : le livre " le rêve inachevé "

Toutes les infos sur l'eTG FC, le club des Croix de Savoie.

Modérateur: Romain

eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar Hansi74 » Dim Avr 22, 2018 8:24 pm

Je pense plus judicieux de créer cette rubrique compte tenu du nombre de posts qu'elle devrait générer...
Je reprends le dernier avis de Santis et je pense comme lui que, pour des supporters qui se sont demandés pendant des années ce qui se passait dans les coulisses du club sans avoir de réponses, la lecture de ce livre est indispensable..
On n'y trouvera pas de scoop sensationnel mais on comprendra très bien en particulier comment les différents acteurs, s'imaginant pouvoir décider du destin du club, se sont enfermés dans des querelles de personnes, au point de ne plus avoir conscience du tout que la survie de l'entreprise était en jeu.
Les profanes que nous sommes pour la plupart comprendront mieux aussi les mécanismes de fonctionnement d'une entreprise, même si à l'occasion, cela peut paraître un peu austère...
Hansi74
Buteur
Buteur
 
Messages: 1429
Enregistré le: Mer Déc 24, 2014 2:37 pm

Re: eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar dispo74 » Lun Avr 23, 2018 10:17 pm

Hansi74 a écrit:Je pense plus judicieux de créer cette rubrique compte tenu du nombre de posts qu'elle devrait générer...


J'ai eu un peu de temps aujourd'hui, de ce fait je suis passé chez decitre acheter ce bouquin. Deux clients qui me précédaient aux caisses faisaient de même :blink: je ne sais pas si c'est un hasard ou si ce livre se vend comme des petits pains, mais c'est toujours étonnant de faire la queue dans une librairie et de voir d'autres personnes venir acheter le même produit.
J'ai feuilleté rapidement quelques pages, ce bouquin semble contenir une mine d'informations, je pense qu'il y aura de quoi alimenter beaucoup, beaucoup, beaucoup de discussions sur ce nouveau sujet.
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que
certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con.
Avatar de l’utilisateur
dispo74
Idole du stade
Idole du stade
 
Messages: 5473
Enregistré le: Dim Fév 06, 2011 12:22 pm

Re: eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar lafouine74470 » Lun Avr 23, 2018 11:37 pm

dispo74 a écrit:
Hansi74 a écrit:Je pense plus judicieux de créer cette rubrique compte tenu du nombre de posts qu'elle devrait générer...


J'ai eu un peu de temps aujourd'hui, de ce fait je suis passé chez decitre acheter ce bouquin. Deux clients qui me précédaient aux caisses faisaient de même :blink: je ne sais pas si c'est un hasard ou si ce livre se vend comme des petits pains, mais c'est toujours étonnant de faire la queue dans une librairie et de voir d'autres personnes venir acheter le même produit.
J'ai feuilleté rapidement quelques pages, ce bouquin semble contenir une mine d'informations, je pense qu'il y aura de quoi alimenter beaucoup, beaucoup, beaucoup de discussions sur ce nouveau sujet.


Bon vous commencez à bien me convaincre de me l'offrir^^
lafouine74470
Défenseur
Défenseur
 
Messages: 300
Enregistré le: Jeu Sep 03, 2015 2:58 pm

Re: eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar dispo74 » Mer Avr 25, 2018 7:01 pm

Pas déçu du contenu de ce bouquin. Je suis aux 2/3 de la lecture, que dire... :mad:
L'eTG était un gros panier de crabes se bouffant entre eux. A l'époque, on pouvait le deviner de l'extérieur, mais aujourd'hui, c'est confirmé.
Deux mots me viennent à l'esprit (en plus de gâchis) : incompétence et bêtise.
De Riboud jusqu'à Tumbach, en passant par Trotignon, Pascal Dupraz, Bakhtiar et bien d'autres, pas un n'a essayer de faire l'effort pour abaisser les tensions.
Ce club était voué à l'échec, c'était programmé dès les premiers jours de son existence. Le club a pris d'entrée une mauvaise direction avec la fusion forcée entre deux clubs (FC Gaillard et Thonon) dont les dirigeants ne s'entendaient pas, il y avait deux clans qui ne se sont jamais aimé pendant toute la durée de l'aventure, [[ mariage forcé, divorce annoncé ]]
Le grand boss n'est pas actionnaire du club, mais dirige tout... jusqu'à interdire l'accès du vestiaire au vrai propriétaire de l'eTG. C'est comme si le propriétaire d'une boite se verrait interdire l'entrée de son usine par le directeur général...
Tout le monde, je parle des responsables successifs du club (je devrais dire des irresponsables) ont, à un moment ou un autre eu leur part de responsabilité dans cette tragédie.
Je ne sais pas si les personnes mises en cause dans ce livre vont réagir, l'auteur amène des preuves, des écrits, des rapports, des comptes-rendus de réunions ect...
En lisant ce livre, j'ai la boule au ventre... Incroyable ce gâchis.
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que
certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con.
Avatar de l’utilisateur
dispo74
Idole du stade
Idole du stade
 
Messages: 5473
Enregistré le: Dim Fév 06, 2011 12:22 pm

Re: eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar Hansi74 » Jeu Avr 26, 2018 10:28 am

dispo74 a écrit:Pas déçu du contenu de ce bouquin. Je suis aux 2/3 de la lecture, que dire... :mad:
L'eTG était un gros panier de crabes se bouffant entre eux. A l'époque, on pouvait le deviner de l'extérieur, mais aujourd'hui, c'est confirmé.
Deux mots me viennent à l'esprit (en plus de gâchis) : incompétence et bêtise.
De Riboud jusqu'à Tumbach, en passant par Trotignon, Pascal Dupraz, Bakhtiar et bien d'autres, pas un n'a essayer de faire l'effort pour abaisser les tensions.
Ce club était voué à l'échec, c'était programmé dès les premiers jours de son existence. Le club a pris d'entrée une mauvaise direction avec la fusion forcée entre deux clubs (FC Gaillard et Thonon) dont les dirigeants ne s'entendaient pas, il y avait deux clans qui ne se sont jamais aimé pendant toute la durée de l'aventure, [[ mariage forcé, divorce annoncé ]]
Le grand boss n'est pas actionnaire du club, mais dirige tout... jusqu'à interdire l'accès du vestiaire au vrai propriétaire de l'eTG. C'est comme si le propriétaire d'une boite se verrait interdire l'entrée de son usine par le directeur général...
Tout le monde, je parle des responsables successifs du club (je devrais dire des irresponsables) ont, à un moment ou un autre eu leur part de responsabilité dans cette tragédie.
Je ne sais pas si les personnes mises en cause dans ce livre vont réagir, l'auteur amène des preuves, des écrits, des rapports, des comptes-rendus de réunions ect...
En lisant ce livre, j'ai la boule au ventre... Incroyable ce gâchis.


On aura effectivement beaucoup à dire sur le sujet...!
Ce qui me frappe d'abord à la lecture de ce livre, c'est à quel point eTG était un échafaudage bancal et une construction artificielle..
On peut réfléchir déjà sur l'idée selon laquelle la présence de Danone au dessus du berceau était une chance extraordinaire et que sans la multinationale, rien n'aurait été possible..
....Et si ça n'était pas forcément vrai...?
Dans son positionnement, Danone cherchait principalement l'opération marketing et à présider aux destinées du club par le poids de son énorme influence..
Maintenant si Riboud s'était uniquement occupé de ses jolies golfeuses et n'avait pas mis le nez dans le foot du Chablais ou simplement très modestement, pourquoi un club regroupant deux ou trois communes n'aurait pas pu voir le jour..?
C'est bien ce qui se passe dans les régions limitrophes et on le voit avec le championnat que dispute le Fécé... Des clubs comme Chasselay ou Moulins Yzeure sont dans le haut du foot amateur et sont cohérents avec leur bassin de population..
Le livre évoque des rapports et des études qui établissent des fondamentaux pour qu'un club émerge et se pérennise, et c'est vrai qu'on sent dans le cas d'eTG quelque chose de complètement inadéquat..
Je pense que le club est devenu une usine à fantasmes et que tout c'est emballé.. En plus dans les médias, il avait la cote parce qu'il représentait une nouvelle génération de club un peu Start Up et bling bling ..( c'était l'époque du bling bling :) )
Et comme tu le dis Dispo, aucun des décideurs du moment n'a tenu la route...
Je me souviens quand même qu'au plus fort de la popularité du club, certaines voix dans le football faisait entendre une autre petite musique...à savoir qu'eTG ne tiendrait pas parce que c'était du vent...
Hansi74
Buteur
Buteur
 
Messages: 1429
Enregistré le: Mer Déc 24, 2014 2:37 pm

Re: eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar annecy74 » Jeu Avr 26, 2018 11:18 am

Je suis en train de lire ce bouquin ... Passionnant !!
J'ai parlé un instant avec les gens de chez Decitre: Ils sont surpris que le livre se vende aussi bien et du nombre (une vingtaine) de personnes qui sont venues débattre avec JM DELAPLAGNE samedi lors de sa présence à la boutique.
Un livre à acheter par tous ceux qui se sont passionnés pour ce club !!
annecy74
Idole du stade
Idole du stade
 
Messages: 2194
Enregistré le: Jeu Fév 19, 2009 11:58 am
Localisation: annecy

Re: eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar dispo74 » Jeu Avr 26, 2018 6:05 pm

Hansi74 a écrit:

Ce qui me frappe d'abord à la lecture de ce livre, c'est à quel point eTG était un échafaudage bancal et une construction artificielle..
On peut réfléchir déjà sur l'idée selon laquelle la présence de Danone au dessus du berceau était une chance extraordinaire et que sans la multinationale, rien n'aurait été possible..
....Et si ça n'était pas forcément vrai...?


Allez, on va lancer la discussion en commençant par le début de l'histoire.
Avant toute chose, il faut rendre à César ce qui revient à César, ou pour être plus clair, il faut dire que sans la famille Dupraz qui a fait un gros travail pour amener le FC Gaillard, puis le FC Croix de Savoie au niveau du CFA, rien n'aurait été possible. L'olympique Thonon évoluait en PHR à l'époque. Sans parler de l'argent mis par ces deux personnes dans le club pour équilibrer les comptes et permettre l'engagement de Danone.
D'ailleurs, l'auteur du livre avait un profond respect en la personne de Jo Dupraz. Tout au long du bouquin, il souligne la très grande valeur de cet homme.
Concernant Franck Riboud, beaucoup d'interrogations sur sa position, son attitude et sa vision qu'il avait du club.
Pourquoi ne pas avoir mis un centime de sa poche lors de la création de la SAPS alors que la valeur de l'action était minime ? En mettant une somme relativement modeste, il pouvait prendre 51% des parts et se retrouver propriétaire du club. Ne croyait-il pas au projet ? ne connaissait-il pas assez comment fonctionne un club de foot pour penser qu'il pouvait diriger ce dernier en étant simple sponsor ? a t-il été dépassé par la rapidité des montées successives ? pensait-il que jamais le club monterait aussi haut dans la hiérarchie ? bref, incompréhensible...
Ensuite, il a choisi Trotignon comme directeur général, OK, l'homme avait des références et le choix initial paraissait intelligent. Mais pourquoi lui a t-il fait une confiance aveugle, jusqu'au bout, alors que ce dernier était de plus en plus contesté dans ses décisions, alors qu'il était en conflit ouvert avec le propriétaire du club, qu'il était mis en cause sur des transferts, sur des primes, sur des avenants de contrats ect... ?
Comment a t-il pu être complice à ce point de la mort programmé du club, sachant que celui-ci était torpillé par Trotignon (avenant modifiant le contrat d'engagement de Danone, pression sur les sponsors qui étaient également fournisseurs de Danone ect...)
J'ai également lu dans ce livre que Riboud aurait fait pression pour que certains clients de Danone, voir des collectivités, cessent leur collaboration avec la société privée de Tumbach... Je trouve cela vraiment petit et déplacé. Jusqu'où peut aller la haine et la rancune...
Bref, déçu, j'avais une autre image du grand industriel qu'est Franck Riboud...
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que
certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con.
Avatar de l’utilisateur
dispo74
Idole du stade
Idole du stade
 
Messages: 5473
Enregistré le: Dim Fév 06, 2011 12:22 pm

Re: eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar Hansi74 » Ven Avr 27, 2018 12:04 pm

dispo74 a écrit:
Hansi74 a écrit:

Ce qui me frappe d'abord à la lecture de ce livre, c'est à quel point eTG était un échafaudage bancal et une construction artificielle..
On peut réfléchir déjà sur l'idée selon laquelle la présence de Danone au dessus du berceau était une chance extraordinaire et que sans la multinationale, rien n'aurait été possible..
....Et si ça n'était pas forcément vrai...?


Allez, on va lancer la discussion en commençant par le début de l'histoire.
Avant toute chose, il faut rendre à César ce qui revient à César, ou pour être plus clair, il faut dire que sans la famille Dupraz qui a fait un gros travail pour amener le FC Gaillard, puis le FC Croix de Savoie au niveau du CFA, rien n'aurait été possible. L'olympique Thonon évoluait en PHR à l'époque. Sans parler de l'argent mis par ces deux personnes dans le club pour équilibrer les comptes et permettre l'engagement de Danone.
D'ailleurs, l'auteur du livre avait un profond respect en la personne de Jo Dupraz. Tout au long du bouquin, il souligne la très grande valeur de cet homme.
Concernant Franck Riboud, beaucoup d'interrogations sur sa position, son attitude et sa vision qu'il avait du club.
Pourquoi ne pas avoir mis un centime de sa poche lors de la création de la SAPS alors que la valeur de l'action était minime ? En mettant une somme relativement modeste, il pouvait prendre 51% des parts et se retrouver propriétaire du club. Ne croyait-il pas au projet ? ne connaissait-il pas assez comment fonctionne un club de foot pour penser qu'il pouvait diriger ce dernier en étant simple sponsor ? a t-il été dépassé par la rapidité des montées successives ? pensait-il que jamais le club monterait aussi haut dans la hiérarchie ? bref, incompréhensible...
Ensuite, il a choisi Trotignon comme directeur général, OK, l'homme avait des références et le choix initial paraissait intelligent. Mais pourquoi lui a t-il fait une confiance aveugle, jusqu'au bout, alors que ce dernier était de plus en plus contesté dans ses décisions, alors qu'il était en conflit ouvert avec le propriétaire du club, qu'il était mis en cause sur des transferts, sur des primes, sur des avenants de contrats ect... ?
Comment a t-il pu être complice à ce point de la mort programmé du club, sachant que celui-ci était torpillé par Trotignon (avenant modifiant le contrat d'engagement de Danone, pression sur les sponsors qui étaient également fournisseurs de Danone ect...)
J'ai également lu dans ce livre que Riboud aurait fait pression pour que certains clients de Danone, voir des collectivités, cessent leur collaboration avec la société privée de Tumbach... Je trouve cela vraiment petit et déplacé. Jusqu'où peut aller la haine et la rancune...
Bref, déçu, j'avais une autre image du grand industriel qu'est Franck Riboud...


Franck Riboud fait partie de ces grands décideurs économiques, de ces hommes de pouvoir dont la première préoccupation est de ne pas s'exposer directement..
On a un contre exemple en ce moment avec un de nos grands milliardaires convoqué dans les locaux de la police judiciaire...
...rien de mieux pour flinguer la valeur de l'action..
Donc toute stratégie de prise de pouvoir ou simplement d'implication dans un club par exemple, est confiée à un ou à des hommes de confiance...
Donc Trotignon était la personne agissante pour Riboud et je ne crois pas une seule seconde que ce dernier ait été débordé par le premier.
Ce que je dis résulte de ce qui ressort du livre ....pour moi celui qui recueille le plus de critiques de la part de l'auteur...c'est Trotignon...
Il y a beaucoup à dire sur ces " personnages influents " dans le football avec du bon et du moins bon et parfois du pas bon du tout....
On aura l'occasion d'en reparler...
Hansi74
Buteur
Buteur
 
Messages: 1429
Enregistré le: Mer Déc 24, 2014 2:37 pm

Re: eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar dispo74 » Ven Avr 27, 2018 10:43 pm

Hansi74 a écrit:Donc Trotignon était la personne agissante pour Riboud et je ne crois pas une seule seconde que ce dernier ait été débordé par le premier.

Ce qui voudrait dire que Riboud était en phase avec toutes les décisions prises par Trotignon.
Ce que je dis résulte de ce qui ressort du livre ....pour moi celui qui recueille le plus de critiques de la part de l'auteur...c'est Trotignon...

On est d'accord.
Il y a beaucoup à dire sur ces " personnages influents " dans le football avec du bon et du moins bon et parfois du pas bon du tout....
On aura l'occasion d'en reparler...

Ils sont tellement influents qu'ils se croient intouchables, et souvent ils en viennent à dépasser les limites en croyant que c'est normal. Les commissions sur transferts, les primes, les passe-droits, les décisions sans avoir l'aval du CA, bref, tout leur semble être permis.
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que
certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con.
Avatar de l’utilisateur
dispo74
Idole du stade
Idole du stade
 
Messages: 5473
Enregistré le: Dim Fév 06, 2011 12:22 pm

Re: eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar santis » Mar Mai 01, 2018 4:17 pm

Riboud a donné tous les pouvoirs à Trotignon et lui faisait trop confiance.
Mais je pense aussi que Danone est fautif. En voulant s'engager comme ils l'ont fait avec un marketing surdeveloppé (nom du club, maillots...), il fallait donner plus que ce qu'ils ont fait.
Ils ont voulu faire un club "marketing" dans un sport qui n'a pas l'habitude d'avoir ce genre de marketing agressif, mais n'ont pas assumé derrière.
santis
Buteur
Buteur
 
Messages: 1253
Enregistré le: Dim Aoû 10, 2014 10:15 am

Re: eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar Hansi74 » Jeu Mai 03, 2018 12:57 pm

Ce bouquin, c'est comme une série ( dramatique ) qui aurait duré 5 saisons..
Le décor est planté et les personnages sont là...
Il y a la famille historique, avec le patriarche qui a le sens de l'honneur, le fils et le petit fils...tous ont le sang du club qui coule dans leurs veines..c'est beau..!
Il y a le grand patron qui essaye à tout prix de jouer les modestes mais quand on est né grand patron, on arrive pas à ne pas vouloir être le maître du jeu...
Il y a les actionnaires, fils de famille...un peu gosses de riches qui se payent un club de foot, parce que depuis Tapie, c'est un peu tendance..mais qui vont vite se lasser du joujou...
Il y a l'industriel du coin qui a des sous et qui veut absolument rentrer dans le jeu...c'est le trublion, l'exubérant qui exaspère...
Et puis il y a le lieutenant du grand patron..!
Ça, c'est un personnage qui mérite qu'on s'y attarde un peu.. :ninja: c'est le pur produit du foot moderne qui s'est internationalisé, médiatisé, mondialisé...L'homme d'influence, de réseau, le conseiller du président, l'expert.. Il avance dans le sillage de l'homme de pouvoir, d'argent...
Lui, il a rien demandé, on lui a demandé de venir..Globe trotter, il apparaît et disparaît au gré des missions. Souvent il arrive dans des clubs jeunes en manque d'expérience ou dans des clubs en difficulté ou le président cherche un homme providentiel..
Là, il ne s'agit pas de dire que le travail n'est pas effectif , ni efficace, certaines compétences sont indéniables, mais le positionnement est subtil...Suffisamment de pouvoir pour appliquer la politique voulue par le grand patron..aussi le pouvoir de l'auto- augmentation et de la rétribution de prime et la précaution de rester assez dans le flou ou la zone grise pour la politique des transferts par exemple.
Les jeux de pouvoir et d'argent demandent beaucoup de finesse.
C'est le bal des opportunistes, dont ce dernier personnage n'est pas le moindre..
Bref un sacré casting, dont il est difficile de sortir celui qui aura le mieux ou le plus mal agi .
Comme Delaplagne, je pense que le Patriarche était un homme honnête et son petit fils de peu de pouvoir pour nuire...
Après chacun se fait son opinion...
Hansi74
Buteur
Buteur
 
Messages: 1429
Enregistré le: Mer Déc 24, 2014 2:37 pm

Re: eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar dispo74 » Sam Mai 05, 2018 9:15 am

Hansi, je suis d'accord avec ta présentation des acteurs de ce mauvais film digne des plus gros navets qu'a été l'histoire de l'eTG. Je me remémore les paroles de Pascalou quand ce dernier disait que le club était né sous une bonne étoile et que rien ne pouvait lui arriver...
Quant au personnage central, le "lieutenant du grand patron" comme tu le nommes, l'auteur parle de la politique de la "terre brûlée" qu'il a mise en place avant de partir. Il a consciemment programmé la mort du club, mais ça ne le gêne pas de revenir dans la région comme si de rien n'était...
Personne n'a encore réagi à ce bouquin, je pense aux acteurs principaux, c'est bizarre car ils sont tous sérieusement mis en cause. Preuve que l'auteur dit juste ?
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que
certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con.
Avatar de l’utilisateur
dispo74
Idole du stade
Idole du stade
 
Messages: 5473
Enregistré le: Dim Fév 06, 2011 12:22 pm

Re: eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar heaven & hell » Lun Mai 07, 2018 7:27 am

dispo74 a écrit:Personne n'a encore réagi à ce bouquin, je pense aux acteurs principaux, c'est bizarre car ils sont tous sérieusement mis en cause. Preuve que l'auteur dit juste ?


j'ai pas encore commandé le bouquin, mais à vous lire ça donne envie de l’acheter.

la réaction du "lieutenant du grand patron"

https://www.ledauphine.com/haute-savoie/2018/05/07/patrick-trotignon-moi-j-ai-un-bilan-a-la-tete-de-l-etg

...... en fait, il n'y a rien dans l'article (à part "Môsieur Delaplagne, de mon temps...."). Faudra attendre un vrai article de fond pour débrouiller tout ça..
"Soccer m'a tuer"
Avatar de l’utilisateur
heaven & hell
Buteur
Buteur
 
Messages: 1537
Enregistré le: Mar Jan 08, 2013 11:43 pm

Re: eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar Hansi74 » Lun Mai 07, 2018 11:57 am

Quand il s'attribue la réussite de la période des montées successives, ça me rappelle une réflexion de Dupraz sur cette même période qui disait que c'était pas difficile de réussir avec 3 ou 4 fois plus d'argent que les autres..
Avec 4,5 M€, c'est assez aisé de passer rapidement l'étape du National.
Quant au centre d'entraînement, il a pas dû suer beaucoup pour qu'il voit le jour..
C'est ce qu'il dit ensuite qui m'interpelle...
Je comprends que pour lui, en dehors de la Ligue 1, le foot est insignifiant et n'intéresse personne..je pense que tout Trotignon est là dedans. Si la planète foot ne rencontre pas celle de l'argent, où est l'intérêt.. :septique:
...Comment peut on se passionner pour un club de N2? Qui a des valeurs et qui forment des jeunes.? :septique: :septique:
C'est vrai que si les parents n'ont pas 60 000€ euros minimum â mettre , ya aucun intérêt..!
Hansi74
Buteur
Buteur
 
Messages: 1429
Enregistré le: Mer Déc 24, 2014 2:37 pm

Re: eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar dispo74 » Lun Mai 07, 2018 6:01 pm

A la question : Bakthiar vous demande pourquoi le contrat avec Danone a été ramené à 1 an, vous répondez "je n'ai pas d'explication rationnelle", est-ce vrai ?
<< C'est vrai, mais pourquoi ai-je dit ça ? parce que cette question m'a été posée pour m'emmerder. Je réponds d'une manière pas sérieuse à une question qui ne l'est pas non plus (ben tiens !...). Je n'avais pas l'intention de faire une réponse autre que celle-ci à Mr Bakhtiar >>
Il explique que la campagne d'affichage en janvier 2014 dans toute la Haute-Savoie sur le thème "rouge et blanc sont nos couleurs" a été destructeur et a conduit Danone à se retirer car la couleur du club c'était le rose...
Un club professionnel en L2 n'est pas viable en Haute-Savoie ? Nous sommes plus cons que des clubs comme Clermont-Ferrand, AC Ajaccio, Gazelec, Bourg, Niort ou Paris FC qui vivent avec pas plus de 3000 personnes de moyenne par match ? Une bonne moitié des clubs de L2 arrivent à fonctionner avec moins de 4000 personnes de moyenne au stade, je ne vois pas pourquoi en Haute-Savoie on ne pourrait y parvenir.
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que
certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con.
Avatar de l’utilisateur
dispo74
Idole du stade
Idole du stade
 
Messages: 5473
Enregistré le: Dim Fév 06, 2011 12:22 pm

Re: eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar santis » Mar Mai 08, 2018 9:36 am

Le problème de Trotignon, c'est qu'il a eu les résultats donc pour lui on ne peut pas le critiquer. Mais on sait très bien qu'avec lui le club aurait quand même coulé (ou tout du moins aurait été en L2 rapidement)... Et qu'il y avait des magouilles.

Oui ils ont fait des montées quand il était Président. Mais passer de National à L2, c'était normal vu l'effectif et le budget...
J'ai envie de dire que les deux très grosses saisons de l'eTG c'est l'année de la L2 et la première de L1. Là les résultats étaient inespérés, mais c'était l'euphorie du moment.

Par la suite, même quand il est Président, la deuxième saison de L1, le club va mal, ils virent Correa après trois matchs et même si on va en finale de Coupe, on se sauve à la fin de saison.
Je ne parle pas des résultats non plus lors de la demie-saison 2013-2014 (jsuqu'en décembre où il part). La deuxième partie de saison est du niveau de la première partie, soit pas bien bon.
Bref après la première saison de L1, le club a commencé à partir en couille et il était encore là... Les recrutements bidons avec Jarolim, Escobar, notre brésilien attaquant dont j'ai oublié le nom et qui avait joué contre l'OM c'était lui...

C'est un peu comme Dupraz, pour lui on ne peut pas le critiquer car il a réussi les sauvetages avec l'eTG et Toulouse...
santis
Buteur
Buteur
 
Messages: 1253
Enregistré le: Dim Aoû 10, 2014 10:15 am

Re: eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar Hansi74 » Mar Mai 08, 2018 1:06 pm

Ouais..! Si la haute Savoie a eu sa finale de coupe.( perdue.! )c'est grâce à notre ami Trotignon.. :) Comme il dit c'est quelque chose d'incroyable, un exploit historique...
Un club de L1 qui dispute une finale de CDF contre un autre club de L1...c'est quelque chose qui va rester dans l'histoire mondiale du football :-D .Et puis monter successivement 2 années de suite...c'est un exploit qui n'arrive jamais, surtout quand le club est adossé à une multinationale..!!
Bref! Tout ça est indécent, je trouve..Surtout quand un club qui est un des plus riches de National à un moment donné, se retrouve 4 ou 5 ans plus tard avec un passif qui se chiffre en millions d'euros et doit être mis à mort parce qu'irrécupérable..
....Les uns et les autres auront beau se défendre et se défiler en invoquant l'innocence ou la fatalité, quand des comptables et des administrateurs compétents commencent à alerter sur des déséquilibres, il y a toujours quelque chose à faire....à moins qu'à partir de ce moment on ne pense plus à l'intérêt du club, mais au sien età partir bien habillé pour l'hiver...
Hansi74
Buteur
Buteur
 
Messages: 1429
Enregistré le: Mer Déc 24, 2014 2:37 pm

Re: eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar santis » Mar Mai 08, 2018 4:47 pm

J'ai fini de lire le livre, donc je peux commenter un peu plus en profondeur.

Incompétence est le principal mot qui revient. Mais sur la fin du livre, période eTG en L2, je rigolais en lisant le livre tellement s'en était comique avec le duo de bras casséS aux commandes.

Les principaux protagonistes et ce qu'on peut retenir de ce livre:

Franck Riboud: Principal décideur du club qui tire les ficelles, alors qu'il n'est que sponsor. A placé un homme de confiance, mais ne veut pas vraiment investir plus. Le grand entrepreneur de multinationale qui met la pression sur les autres sponsors qui ne suivent pas dans sa direction.

Patrick Trotignon: : Un charlatan, un homme d'affaires qui n'a pas de scrupules, qui est capable de tout pour s'en sortir. Ses déclarations tout au long de sa période eTG, puis ensuite (aller à Grenoble quelques jours après sa révocation) et encore hier montre à quel point il est difficile d'apprécier l'homme.

Richard Tumbach: Surement le plus incompétent, l'escroc de cette aventure. La personne qui a menti toute sa vie et qui se retrouve en haut de l'affiche. En lisant le livre, quand on apprend qu'il ne venait pas aux matchs car c'était Shabath, ça me faisait penser au film "La Vérité si je mens". Dans les magouilles, il essaie de faire comme il peut pour sauver ce qu'il peut et surtout sa peau. La personne toujours positive, qui a toujours une idée derrière la tête, qui même au bord du précipice va trouver une solution brinquebalante en te disant que ça va passer. Je crois que c'est lui qui est le pire. Et d'après ce qu'on peut comprendre, ses sociétés ont aussi beaucoup perdu avec la chute de l'eTG. On ne comprend pas pourquoi il est resté si longtemps et avec autant de pouvoir.
Celui qui après la descente en L2 te dit que c'est la faute d'un arrière latéral (Kassim?) et d'un attaquant centre (Gianni?) si le club descend, que tout est sous controle alors que le club a des dettes à n'en plus finir.

Esfandiar Bakthiar: Je ne sais pas quoi en penser. Celui qui a de l'argent, qui a quand même donné beaucoup pour essayer de sauver l'eTG sur la fin (plusieurs millions d'euros, il faisait des virements pour payer les fournisseurs), mais qui était tout simplement incompétent. Surement pas un mauvais bougre, mais qui a eu les yeux plus gros que le ventre, qui ne connaissait rien du foot et peut-être même du monde des affaires. Qui ne vit pas dans le même monde que les autres personnes autour de lui.

Joel Lopez: Celui qui se retrouve un peu là par hasard, compétent mais ne sait pas où aller dans le bordel ambiant. Aura fait ce qu'il a pu pour que le club continue de grandir.

Jean Denis Roux: Président de l'asso eTG, un homme du foot amateur, un bon dirigeant de club amateur qui a la tête sur les épaules.

Jean Louis Escoffier: Difficile de comprendre vraiment ce qu'il voulait.

Yves Bontaz: Quand on lit le livre, on ne peut s'empêcher de se dire que c'était un gentil personnage. La personne qui est prête à mettre de l'argent même s'il sait que c'est à fonds perdus. Celui qui a du fric, ne sait pas quoi en faire. Bakthiar et Tumbach s'en servaient pour essayer de récupérer de l'argent. Comme le dit l'auteur, c'était un peu comme Bettencourt.

Erick Garcia: Le directeur commercial recruté car beau frère de Barbosa. Qui n'a tout simplement pas le niveau pour un poste comme celui là. Présent car proche du Président.

Pascal Dupraz: Décide de tout pour le sportif, s'invite là où il n'a pas à être, mais d'un autre côté il semble être le seul intéressé par le sportif et le futur du club. Je trouve que l'auteur n'est pas trop critique envers Pascal. Les seuls reproches sont plus sur ses déclarations acerbes et réflexions plus que sur l'homme.

Jo Dupraz:: Celui qui est le plus adoubé. L'homme sans qui le club n'aurait jamais vécu. Un grand Homme.

Julian Dupraz: Un jeune qui est à un poste trop important du fait de son âge et de sa compétence. Par ailleurs, l'auteur n'en parle pas, mais Julian a par la suite été intervenant à l'IPAC... Donc il doit en garder un bon souvenir. Car je pense que c'est lui qui l'a amené à intervenir quelques semaines après son départ de l'eTG.

Aimé Jacquet: Rien à dire sauf ce qu'on savait déjà sur lui. Un grand Homme. On est chanceux de le voir au PDS. Un amoureux de foot.

JP Nallet et S Loison Des personnes qui veulent le bien du foot haut savoyard et qui étaient prêts à aider l'eTG.
Avec eux, le foot savoyard peut revenir en L1.

L'auteur:Arrivé là par hasard dans les périodes de remous du club. Quand on le lit, c'est sur c'est l'auteur donc il a le beau rôle, on se dit que c'est une personne compétente avec des idées simples mais justes pour que le club survive et s'améliore. Devait se demander comment faire pour que quelque chose se passe. On lui a proposé différents postes qu'il a refusé ne se sentant pas assez légitime. A raison je pense. Une personne qui semble avoir la tête sur les épaules.
santis
Buteur
Buteur
 
Messages: 1253
Enregistré le: Dim Aoû 10, 2014 10:15 am

Re: eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar Hansi74 » Mar Mai 08, 2018 6:59 pm

santis a écrit:J'ai fini de lire le livre, donc je peux commenter un peu plus en profondeur.

Incompétence est le principal mot qui revient. Mais sur la fin du livre, période eTG en L2, je rigolais en lisant le livre tellement s'en était comique avec le duo de bras casséS aux commandes.

Les principaux protagonistes et ce qu'on peut retenir de ce livre:

Franck Riboud: Principal décideur du club qui tire les ficelles, alors qu'il n'est que sponsor. A placé un homme de confiance, mais ne veut pas vraiment investir plus. Le grand entrepreneur de multinationale qui met la pression sur les autres sponsors qui ne suivent pas dans sa direction.

Patrick Trotignon: : Un charlatan, un homme d'affaires qui n'a pas de scrupules, qui est capable de tout pour s'en sortir. Ses déclarations tout au long de sa période eTG, puis ensuite (aller à Grenoble quelques jours après sa révocation) et encore hier montre à quel point il est difficile d'apprécier l'homme.

Richard Tumbach: Surement le plus incompétent, l'escroc de cette aventure. La personne qui a menti toute sa vie et qui se retrouve en haut de l'affiche. En lisant le livre, quand on apprend qu'il ne venait pas aux matchs car c'était Shabath, ça me faisait penser au film "La Vérité si je mens". Dans les magouilles, il essaie de faire comme il peut pour sauver ce qu'il peut et surtout sa peau. La personne toujours positive, qui a toujours une idée derrière la tête, qui même au bord du précipice va trouver une solution brinquebalante en te disant que ça va passer. Je crois que c'est lui qui est le pire. Et d'après ce qu'on peut comprendre, ses sociétés ont aussi beaucoup perdu avec la chute de l'eTG. On ne comprend pas pourquoi il est resté si longtemps et avec autant de pouvoir.
Celui qui après la descente en L2 te dit que c'est la faute d'un arrière latéral (Kassim?) et d'un attaquant centre (Gianni?) si le club descend, que tout est sous controle alors que le club a des dettes à n'en plus finir.

Esfandiar Bakthiar: Je ne sais pas quoi en penser. Celui qui a de l'argent, qui a quand même donné beaucoup pour essayer de sauver l'eTG sur la fin (plusieurs millions d'euros, il faisait des virements pour payer les fournisseurs), mais qui était tout simplement incompétent. Surement pas un mauvais bougre, mais qui a eu les yeux plus gros que le ventre, qui ne connaissait rien du foot et peut-être même du monde des affaires. Qui ne vit pas dans le même monde que les autres personnes autour de lui.

Joel Lopez: Celui qui se retrouve un peu là par hasard, compétent mais ne sait pas où aller dans le bordel ambiant. Aura fait ce qu'il a pu pour que le club continue de grandir.

Jean Denis Roux: Président de l'asso eTG, un homme du foot amateur, un bon dirigeant de club amateur qui a la tête sur les épaules.

Jean Louis Escoffier: Difficile de comprendre vraiment ce qu'il voulait.

Yves Bontaz: Quand on lit le livre, on ne peut s'empêcher de se dire que c'était un gentil personnage. La personne qui est prête à mettre de l'argent même s'il sait que c'est à fonds perdus. Celui qui a du fric, ne sait pas quoi en faire. Bakthiar et Tumbach s'en servaient pour essayer de récupérer de l'argent. Comme le dit l'auteur, c'était un peu comme Bettencourt.

Erick Garcia: Le directeur commercial recruté car beau frère de Barbosa. Qui n'a tout simplement pas le niveau pour un poste comme celui là. Présent car proche du Président.

Pascal Dupraz: Décide de tout pour le sportif, s'invite là où il n'a pas à être, mais d'un autre côté il semble être le seul intéressé par le sportif et le futur du club. Je trouve que l'auteur n'est pas trop critique envers Pascal. Les seuls reproches sont plus sur ses déclarations acerbes et réflexions plus que sur l'homme.

Jo Dupraz:: Celui qui est le plus adoubé. L'homme sans qui le club n'aurait jamais vécu. Un grand Homme.

Julian Dupraz: Un jeune qui est à un poste trop important du fait de son âge et de sa compétence. Par ailleurs, l'auteur n'en parle pas, mais Julian a par la suite été intervenant à l'IPAC... Donc il doit en garder un bon souvenir. Car je pense que c'est lui qui l'a amené à intervenir quelques semaines après son départ de l'eTG.

Aimé Jacquet: Rien à dire sauf ce qu'on savait déjà sur lui. Un grand Homme. On est chanceux de le voir au PDS. Un amoureux de foot.

JP Nallet et S Loison Des personnes qui veulent le bien du foot haut savoyard et qui étaient prêts à aider l'eTG.
Avec eux, le foot savoyard peut revenir en L1.

L'auteur:Arrivé là par hasard dans les périodes de remous du club. Quand on le lit, c'est sur c'est l'auteur donc il a le beau rôle, on se dit que c'est une personne compétente avec des idées simples mais justes pour que le club survive et s'améliore. Devait se demander comment faire pour que quelque chose se passe. On lui a proposé différents postes qu'il a refusé ne se sentant pas assez légitime. A raison je pense. Une personne qui semble avoir la tête sur les épaules.


Santis, j'aime bien ton analyse des personnages et je suis à peu près d'accord sur tout..! :applaudit:
En ce qui concerne Loison et Nallet, qu'ils mènent déjà le foot savoyard en L2 et on les en remerciera infiniment..
Perso, j'échange tout de suite 7 ou 8 bonnes années en L2 contre 2 années catastrophiques en L1..!
Quand je repense au parcours de l'eTG, je me redis ( j'en parlais dans des posts à l'époque ) que cette première année en L1 a été un cadeau empoisonné..
On survole la L2 et on finit la première année de L1, neuvième devant Marseille .. :mdloul: ..facile la L1 ! Facile le foot..! Pour dire vulgairement, à ce moment là au club, plus personne ne s'est senti pisser... Le miroir aux alouettes intégral..! Alors qu'objectivement, la vraie valeur du club se situait entre la L1 et la L2...
Et si on était redescendu à la fin de la première saison, peut-être que ça aurait ramené tout le monde à la réalité et à un certain pragmatisme ...et que le club aurait duré, ayant compris sa vraie place et son vrai standing..
Ce n'est pas la première fois que je me fais cette réflexion....Qu'en pensez vous?
Hansi74
Buteur
Buteur
 
Messages: 1429
Enregistré le: Mer Déc 24, 2014 2:37 pm

Re: eTG : le livre " le rêve inachevé "

Message non lupar santis » Mar Mai 08, 2018 7:22 pm

Hansi74 a écrit:
Santis, j'aime bien ton analyse des personnages et je suis à peu près d'accord sur tout..! :applaudit:
En ce qui concerne Loison et Nallet, qu'ils mènent déjà le foot savoyard en L2 et on les en remerciera infiniment..
Perso, j'échange tout de suite 7 ou 8 bonnes années en L2 contre 2 années catastrophiques en L1..!
Quand je repense au parcours de l'eTG, je me redis ( j'en parlais dans des posts à l'époque ) que cette première année en L1 a été un cadeau empoisonné..
On survole la L2 et on finit la première année de L1, neuvième devant Marseille .. :mdloul: ..facile la L1 ! Facile le foot..! Pour dire vulgairement, à ce moment là au club, plus personne ne s'est senti pisser... Le miroir aux alouettes intégral..! Alors qu'objectivement, la vraie valeur du club se situait entre la L1 et la L2...
Et si on était redescendu à la fin de la première saison, peut-être que ça aurait ramené tout le monde à la réalité et à un certain pragmatisme ...et que le club aurait duré, ayant compris sa vraie place et son vrai standing..
Ce n'est pas la première fois que je me fais cette réflexion....Qu'en pensez vous?

Justement ce matin je suis tombé sur une émission de Canal+ Le Late football Club qui parlait des clubs de L1 qui venaient de monter pour la première fois et qui restaient en L1. Sur les 10 derniers clubs qui sont montés en L1 et qui n'avaient aucune expérience, seulement deux se sont maintenus: eTG et Amiens cette année.

Je pense surtout qu'il n'y avait pas assez de gouvernance dans le club. Que ce soit au niveau "politique" ou "sportif". On ne va pas revenir sur les joueurs qui sont arrivés au club, mais le principal problème venait de là. La première année, on a eu Poulsen, Kahlenberg, Govou, Leroy... Ensuite, aucun vrai joueurs, sauf des mecs qui venaient du Dynamo Kiev en prêt (même si Ruben a fait le taf).
santis
Buteur
Buteur
 
Messages: 1253
Enregistré le: Dim Aoû 10, 2014 10:15 am
Suivante

Retourner vers evian Thonon-Gaillard FC

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités