revelli est il encore l homme de la situation?

Toutes les infos sur l'eTG FC, le club des Croix de Savoie.

Modérateur: Romain

revelli est il encore l homme de la situation?

Message non lupar Moudou » Sam Avr 16, 2016 1:15 pm

serait il possible que les joueurs ne croient pas plus en lui qu'en Susic et aurait il deja ete lache par eux?
si oui,ne faut il pas tenter le tout pour le tout avec un stephane bernard,ou autre.de toute facon,si on venait a descendre,quelqu un peut il croire qu on garderait un gars qui a gagne un match en 4 mois?
Moudou
Buteur
Buteur
 
Messages: 1225
Enregistré le: Lun Juil 21, 2014 11:25 am

Re: revelli est il encore l homme de la situation?

Message non lupar etgman74 » Sam Avr 16, 2016 2:12 pm

Je pense que la question ne se pose absolument pas en ce moment...
Il fallait se la poser soit au moment de sa nomination (les dirigeants ont dû se la poser. Ou alors ils ne se la sont pas poser car c'était un choix complètement par défaut, faute d'avoir pu conclure avec un autre entraîneur... Et là, c'est plus grave...), soit il y a quelques semaines (mais je ne vois pas comment on peut limoger un entraîneur au bout d'un mois et demi).

Cette question se reposera en cas de maintien, mais ne se posera plus en cas de descente car je pense qu'il ne sera plus entraîneur...

On termine la saison avec lui.
Modifié en dernier par etgman74 le Sam Avr 16, 2016 2:14 pm, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
etgman74
Buteur
Buteur
 
Messages: 1856
Enregistré le: Sam Mai 04, 2013 11:50 pm

Re: revelli est il encore l homme de la situation?

Message non lupar heaven & hell » Sam Avr 16, 2016 2:12 pm

c'est trop tard. On va finir les 4 derniers matchs avec lui. On verra pour la saison prochaine (s'il y en a une).
Par contre, pour la fin de saison, il faut le faire assister par un psy / coach mental.
C'est également aux tauliers du vestiaire (s'il y en a) de prendre leurs responsabilités.

"Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne, de l'ennemi.
.../....
Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu
" Ch de Gaulle - 18 juin 40

DEBOUT LES MORTS et A LA CHARGE !!!
"Soccer m'a tuer"
Avatar de l’utilisateur
heaven & hell
Buteur
Buteur
 
Messages: 1531
Enregistré le: Mar Jan 08, 2013 11:43 pm

Re: revelli est il encore l homme de la situation?

Message non lupar Moudou » Sam Avr 16, 2016 3:36 pm

nos fameux tauliers jouent le maintien depuis 5 saisons.j ai pas de mal a croire qu ils soient uses mentalement et qu ils n aient plus la gnaque.Quoi qu il en soit,et peux importe l issue,je remercierai chaudement les barbosa,sorlin,angoula qui ont tant donne toutes ces annees et qui ont porte haut les couleurs du club.cette triste fin ne doit pas occulter tout ce qu ils ont donne a l'eTG sans jamais tricher!
Moudou
Buteur
Buteur
 
Messages: 1225
Enregistré le: Lun Juil 21, 2014 11:25 am

Re: revelli est il encore l homme de la situation?

Message non lupar patbar » Sam Avr 16, 2016 6:39 pm

bien sur qu' il est , mettre qui faire quoi ?
:excl: :excl: :excl: on met ces trois la + Leroy et les U19 qui sont d ores et deja sauvés et tenté le tout pour le tout !!! pourquoi pas ?
c est un va tout mais le niveau affiché par les autres joueurs etant tellement faiblissimes que c est peut etre la solution !!!!!!!!!!
patbar
Milieu
Milieu
 
Messages: 510
Enregistré le: Sam Aoû 16, 2014 9:04 pm

Re: revelli est il encore l homme de la situation?

Message non lupar dispo74 » Dim Jan 22, 2017 9:16 pm

Extrait d'un très très long entretien avec Romain Revelli (fait à Annecy la semaine dernière). Celui-ci est visible sur le site "Poteaux-Carrés".
Questions posées par des internautes Stéphanois, j'ai mis en ligne uniquement la partie qui concerne l'eTG. Bonne lecture. :)
http://www.poteaux-carres.com/article-C ... ien-!.html


Dans quelles conditions es-tu arrivé à Evian ? (Naar)

Je tiens à préciser certaines choses. Il y a des gens pas de bonnes intentions à Saint-Etienne, parce que moi je ne suis pas là pour faire des esclandres, j'essaie d'être franc et de dire la vérité. Evian jusqu'à ce que je parte, je ne connaissais pas, j'avais zéro contact. On m'a dit qu'il fallait que je communique davantage. Le 10 juillet 2015, il y avait un article dans L'Equipe. Eux, forcément, ils lisent L'Equipe et quand ils ont vu que Romain Revelli sur la région Rhône-Alpes était libre, ils ont sauté sur l'occasion. Moi, je n'avais rien, j'étais prêt à partir chez mon frère en vacances, parce que j'étais écœuré de tout ça pendant un mois. Et puis donc, du coup, je me suis relancé à fond dans ce projet. Je me souviens, c'était le 14 juillet le premier coup de fil. Donc j'y suis parti très tard, finalement c'était une super expérience, j'ai rencontré des gens supers. Ma première expérience de n°1, mais bon. Je retiendrai la leçon.

Je suis allé là-bas un peu sans réfléchir, j'avais trop peur de rester sur le carreau. Je ne savais pas avec quel entraîneur je partais, même si Safet Susic, c'est un grand monsieur niveau humain. Mais dans nos âges et dans nos méthodes, on 'était pas du tout en corrélation. Ça a été dur dans le rôle d'adjoint, puis ça été dur sur le rôle de n°1. Je suis arrivé dans un club, je n'avais pas assez étudié le truc, ça s'est fait vite qui, au-delà de l'année dernière, dans tous les niveaux, avait des problèmes : des soucis financiers, un manque de compétences niveau humain, même s'il y avait monsieur Bakhtiar, un super monsieur qui m'a donné ma chance, mais le reste… Il y avait de très bonnes personnes, mais il y avait des manques dans des services. L'eTG n'était pas du tout un grand club en fait, par rapport à l'image qu'il donnait avant. Donc, c'était très dur, mais je suis arrivé comme ça, ils ont vu l'article, ils ont pris Safet Susic, ils se sont dit qu'il ne connaissait pas la L1/L2, ils ont sauté sur l'occasion de me voir libre.

Queles étaient tes relations avec Safet Susic ? Quel genre d'entraîneur est-il ? (Naar)

Super au niveau humain, super monsieur, grand joueur. Vraiment super au niveau humain. Mais faut dire ce qui est, là pareil je lui ai dit en face et il le sait. Tout s'est dit à Saint-Etienne, comme quoi je lui ai savonné la planche et tout. ..Mais je ne crois pas, parce que, ce que ne savent pas les gens et je profite d'avoir un peu la parole, c'est que c'est Safet Susic qui a négocié au moment de son départ et qui a insisté pour que ce soit moi. Donc ça aussi, il faut redire un peu les choses. Parce que c'est terrible. Parfois, de ne pas parler, tu laisses dire des choses, donc je profite de cette interview pour rétablir la vérité. Et Susic, super, c'était juste que dans les méthodes, c'était une autre génération, et encore une fois d'autres principes de jeu. Donc, rapidement, j'ai vu que j'avais fait une erreur, parce que, quand tu es adjoint, il faut enquêter sur avec qui tu pars et, dans la foulée de Saint-Etienne, voilà, j'ai pris ce poste plus pour me changer les idées et pour l'envie de travailler avec eux, et tout. J'ai proposé deux fois ma démission aux mois de novembre/décembre, parce que je ne pouvais plus travailler avec Safet, pas au niveau humain, mais au niveau du boulot. Je lui avais dit. Après, Monsieur Bakthiar, avec qui j'ai de très bons rapports, a refusé, donc je suis resté et il est arrivé ce qui est arrivé. Fin janvier, j'ai pris l'équipe très tard à trois jours de la fin du mercato, on n'a pas pu recruter. Après, c'était parti, mais j'étais content d'entraîner.

Quels sont les joueurs qui t'ont marqué à Evian ? (Naar)

Il y avait de très, très bons jeunes. Je ne veux pas en citer, mais j'ai vu de très très bons joueurs de L2. D'ailleurs, dès qu'on a déposé le bilan, il me restait 16 joueurs dans l'effectif. Il y en a 13 qui sont partis dans des clubs de L1/L2, dans les 15 jours/trois semaines qui ont suivi. C'est donc bien la preuve que nos joueurs, qui étaient libres, intéressaient du monde. Je vais pas les citer, mais voilà, de très bons joueurs. Là aussi, j'étais un peu surpris. Ce n'est pas méchant contre Saint-Etienne, mais putain, c'est parti quand même. Dépôt de bilan au moins d'août, tu t'aperçois que les joueurs, ils partent à l'OL, les meilleurs jeunes, ils partent à Rennes, au Red Star, à Bourg-Péronnas, à Troyes. Au PSG, le petit défenseur central que j'avais qui montait des u19, Pascal Mathis, donc c'est parti dans tous les bons clubs L1/L2, et là, jene sais pas quoi, j'aurais été content qu'un de mes joueurs atterrisse à Sainté. Ils auraient pu, mais bon, peut-être qu'ils les avaient vu, mais qu'ils ne les voulaient pas, je ne sais pas. Surtout avec moi qui était proche de Sainté !

Quand je vois le petit Sofian Augarreau, meilleur joueur U17 qui signe à l'OL, je me dis... ou d'autres, on avait d'excelents jeunes. Le petit Diarra, que j'ai fait jouer en L2 à 17 ans, tous les clubs étrangers le suivent et il signe à Rennes. Peu importe où il signe. Ça me faisait un peu de la peine, je me suis dit, peut-être qu'à Sainté, ils ne me considèrent pas, par rapport à ce qu'on a fait, parce qu'on a fait jouer de très très jeunes et le projet c'était de repartir avec ces jeunes. On voulait repartir avec les meilleurs jeunes, on voulait remonter en L2 tout de suite. Après, on avait ciblé et fait venir deux joueurs de complément, comme Suljic, comme Chapuis, on avait ciblé des joueurs de National, de L2. On avait signé Derouard de Bastia, on allait prendre Puygrenier, avant de déposer le bilan, qui est d'ailleurs allé jouer en National, il y avait aussi Herita Illunga. On voulait prendre ça. Derrière, un gros avant-centre. On a gardé les supers joueurs qu'on avait, le petit Kaye, qui est à Troyes, le petit Hoggas. Tous ces joueurs. Le petit Fall qui est à Ajaccio. On voulait tous les garder.

Comment as-tu vécu la faillite de l'eTG ? (Poteau droit)

Pendant un mois, en septembre, j'étais limite en dépression. Là, t'as plus personne et c'est ma femme qui m'a soutenu. Par rapport au projet d'Evian, je veux dire. Moi, tout le mois de juin, j'avais monté le projet sportif, j'allais voir tous les sponsors, avec Monsieur Bakhtiar, etc. On avait trouvé une super personne, pour le rôle de directeur, où il y avait un trou, Monsieur Demaël, l'ancien patron de Somfy France, qui est de la Haute-Savoie et avec qui je m'entends bien. C'était la première fois que tout le monde travaillait en corrélation. Mais bon... Y avait de ces casseroles dans le club, je n'ai jamais vu ça. On ne va pas tout détailler mais c'était incroyable.

On est descendu, pour rien, à la dernière journée. On a raté un pénalty contre Niort. Si on l'avait marqué, eux auraient deux points de moins et nous deux points de plus, on se serait sauvé. C'est comme ça, c'est le foot, ça tient à un poteau et tu descends. Mais moi, ça faisait deux mois qu'ils voulaient que je prolonge, qu'on soit en National ou en L2. En me disant, on est sûr que c'est toi. Monsieur Bakthiar, il ne jurait que par moi. Je suis parti à fond dans le projet. On était en National, j'étais déçu, mais même pas. C'est la première fois que j'allais faire le recrutement, j'avais commencé à le faire avec Cazim Suljic, Anthony Derouard, un ancien joueur du Mans… J'avais vraiment préparé mon truc, j'avais la grille des salaires, mais moi, mon idée, c'était que dans trois-quatre ans, on devienne le meilleur centre de formation français pratiquement, vu la qualité qu'on avait chez les jeunes. On avait les équipes de National, un super camp d'entraînement. Je leur ai dit, ne vous inquiétez pas, votre club, on va le remettre où il faut. Donc ça a vraiment été un gros coup d'arrêt. En plus, moi je suis un homme de projets, tu vois. Je suis un entraîneur de projets, par rapport à mon passé de formateur, c'est normal.

Que réponds-tu à Pascal Dupraz, qui t'avait taclé en avril dernier dans So Foot puis sur France Bleu Saint-Etienne Loire ? Il t'avait reproché de manquer de respect avec le passé de l'eTG (Poteau gauche)

Il y a deux styles d'entraîneurs. Il dit ce qu'il veut, dans les conférences de presse... Moi, je ne veux pas d'esclandre. Et à ce jeu-là, il est bien plus fort que moi, Pascal. Comment j'aurais pu dire... Il m'a attaqué, c'était très dur à vivre pour moi. Moi je viens de Sainté, il y a ma famille là-bas. Il m'a attaqué, via un media local de Saint-Etienne, à quelques jours d'un matche entre Sainté et Toulouse. Moi, j'étais dans le dur avec Evian. Encore une attaque de plus... Moi, je suis arrivé après son départ, donc je n'avais pas de souci avec lui. Encore une attaque de plus. Il y avait Evian, il le fait un peu sur mon territoire, j'ai ma famille, tout le monde. Moi, mon père, c'est un vrai Stéphanois. Il va jouer aux cartes à Saint-Joseph, il connaît les gens. Tu sais, c'est tous des fous des Verts. Je retourne dans les clubs, là-bas, à Saint-Joseph, à Châteauneuf. Je ne vais peut-être pas à Geoffroy-Guichard, mais je vais dans les clubs de la Loire, parce que je connais la Loire, c'est mon pays, mon fief, je connais tout. Je vais dans les tournois, dans les petits clubs. Je suis invité, à droite à gauche, comme demain où je vais aller à Blavozy. Je vis, je ne dors pas.

La déclaration de Pascal a fait du mal à mes parents, à ma famille. En plus, c'était faux. De toute façon, les gens peuvent reprendre la conférence de presse. Comment j'aurais pu dire, il m'avait attaqué sur l'histoire de l'eTG. Mais moi, à Evian, je suis arrivé dans un club où les gens, il ne me parlaient que de la L1. Mais moi, je voyais bien le décalage avec la réalité, j'étais le premier à crier fort. C'est une petite région de football. Je leur disais, "estimez-vous heureux d'être en L2, voyez le positif, parce qu'on va aller en bas". Tout ça, je l'ai dit aussi en interviews. Mais dire ça, ce n'est jamais dire que le passé d'Evian... Pascal, ce qu'il a fait là-bas, c'est monstrueux. C'est magnifique. Mais il le sait, à un moment, il m'a utilisé, parce qu'il est très bon dans la com', pour régler ses comptes avec Evian. Mais bon, je ne veux pas entrer la dedans. Mais c'est dur parce que certains ont la parole et que je ne l'ai pas. Mais ce n'est pas mon caractère. Je suis un puriste de l'entraînement. Mes yeux brillent quand on parle de l'animation offensive, du management des joueurs, tu me connais !

Que deviens-tu depuis le dépôt de bilan de l'eTG ? (osvaldopiazzolla)

Je suis resté dans la région pour raisons familiales. C'est une belle région. Mais je serais forcément revenu dans la Loire. La Loire, c'est le plus joli, en termes de lacs et de montagnes. Mais je suis un fou furieux de la Loire, de la mentalité... C'est ma région. J'y serais revenu, mais c'est surtout pour mes enfants que je suis resté à Thonont-les-Bains. J'en ai un qui joue en U17 à l'eTG. Et mes enfants, c'est ce qu'il y a de plus important. Mon épouse a été très présente pour moi quand j'étais dans le dur. J'ai une fille, aussi, qui joue à haut niveau. Elle va partir en sélection nationale et en club elle joue à l'OL, en féminines. Elle est U16, mais joue en U19. Avec ma femme, on voulait revenir à Sainté, mais je suis susceptible de déménager du jour au lendemain, donc je préfère ne pas m'installer juste pour peu de temps dans la Loire.

Après un moment difficile, je me suis beaucoup servi de cette période pour faire mon analyse à la suite de mon départ de Saint-Etienne, d'Evian. Ça m'a convaincu que je suis fou furieux de mon métier, que j'ai quand même envie d'essayer. J'ai passé tous mes diplômes de formateur, même si je nerefuserais pas un jour de prendre la tête d'un centre de formation d'un gros club, comme Saint-Etienne, parce que c'est un super projet. Mais là, j'ai 39 ans, je veux essayer d'être n°1 parce que j'aime mener et là, partir en cours de saison, c'était difficile. Même si j'ai eu des propositions pour être adjoint, ou dans des pays exotiques, je préfère repartir de zéro. Je me suis bien entouré de gens avec qui j'ai vraiment envie travailler.

As-tu un agent ? Leur rôle est aussi déterminant qu'on le prétend, au moins à l'ASSE ? (Naar)

J'ai un agent. Un agent important du foot français, Christophe Mongai. Il est important, il a un réseau. Ils ont un réseau, tout passe par eux. Pour moi, surtout, Christophe est important parce que dans la vie, on est comme on est. T'as bien compris que moi, je veux travailler en équipe, je suis un homme de projets. Et j'avais besoin de quelqu'un en phase avec ça, et lui remplit ça. C'est sûr que sa principale fonction, c'est de trouver un club, etc. Mais au-delà de ça, on est toujours en lien, on sent quelque chose tous les deux, Je veux grandir avec lui, on est jeunes tous les deux. Et j'ai envie. On échange beaucoup sur le football. Quand t'es dans un club, c'est tellement dur, t'as besoin de quelqu'un comme ça. L'agent a cette mission de pouvoir dire, Romain, là on fonce, là etc. Lui a beaucoup d'expérience. C'est une aventure d'homme
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que
certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con.
Avatar de l’utilisateur
dispo74
Idole du stade
Idole du stade
 
Messages: 5165
Enregistré le: Dim Fév 06, 2011 12:22 pm

Re: revelli est il encore l homme de la situation?

Message non lupar etgman74 » Dim Jan 22, 2017 10:13 pm

Merci pour le copier/coller.

Petite réflexion sur la forme : on dirait une conversation orale reprise mot pour mot autour d'un café dans un bar... Beaucoup de phrases inutiles qui n'ont absolument aucun intérêt à figurer dans l'interview, ça donne des gros pavés désagréables à la lecture... :sick: Mais bon...

Sur le fond : j'ai l'impression que l'ami Revelli se fiche un peu de notre gueule...
"L'eTG n'était pas du tout un grand club en fait, par rapport à l'image qu'il donnait avant"...
Je ne vois pas où il a vu qu'on a prétendu être un grand club, ni où on a pu donner cette image selon lui... Dans le fait d'atteindre la finale de Coupe de France, peut-être ? De se maintenir à Sochaux ? N'importe quoi... :rolleyes:

Ensuite, comme Susic, il n'avait qu'à se renseigner sur le club avant de signer.
Ca fait partie de votre boulot, les gars, ho ! :rolleyes: Comme un demandeur d'emploi qui doit se renseigner sur l'entreprise dans laquelle il postule, c'est le minimum...

Je n'aime pas beaucoup non plus sa manière de se défausser en disant plus ou moins que c'est le pénalty loupé par Bruno contre Niort qui nous a fait descendre (donc un match où il n'était pas n°1 puisque c'était Susic)...
Ok, ce match était très important, et moi aussi je rumine par rapport à ce match, mais il y a eu ensuite plein d'autre possibilités de se rattraper et d'avoir les 2 points qui manquaient, et où on a là aussi louper le coche...


Néanmoins, je lui souhaite bonne chance pour la suite... J'ai vu qu'il s'est inscrit récemment sur Twitter et qu'il a recours à un agent pour entraîneurs, comme il dit à la fin de l'interview...
Avatar de l’utilisateur
etgman74
Buteur
Buteur
 
Messages: 1856
Enregistré le: Sam Mai 04, 2013 11:50 pm

Re: revelli est il encore l homme de la situation?

Message non lupar Hansi74 » Lun Jan 23, 2017 1:13 pm

etgman74 a écrit:Merci pour le copier/coller.

Petite réflexion sur la forme : on dirait une conversation orale reprise mot pour mot autour d'un café dans un bar... Beaucoup de phrases inutiles qui n'ont absolument aucun intérêt à figurer dans l'interview, ça donne des gros pavés désagréables à la lecture... :sick: Mais bon...

Sur le fond : j'ai l'impression que l'ami Revelli se fiche un peu de notre gueule...
"L'eTG n'était pas du tout un grand club en fait, par rapport à l'image qu'il donnait avant"...
Je ne vois pas où il a vu qu'on a prétendu être un grand club, ni où on a pu donner cette image selon lui... Dans le fait d'atteindre la finale de Coupe de France, peut-être ? De se maintenir à Sochaux ? N'importe quoi... :rolleyes:

Ensuite, comme Susic, il n'avait qu'à se renseigner sur le club avant de signer.
Ca fait partie de votre boulot, les gars, ho ! :rolleyes: Comme un demandeur d'emploi qui doit se renseigner sur l'entreprise dans laquelle il postule, c'est le minimum...

Je n'aime pas beaucoup non plus sa manière de se défausser en disant plus ou moins que c'est le pénalty loupé par Bruno contre Niort qui nous a fait descendre (donc un match où il n'était pas n°1 puisque c'était Susic)...
Ok, ce match était très important, et moi aussi je rumine par rapport à ce match, mais il y a eu ensuite plein d'autre possibilités de se rattraper et d'avoir les 2 points qui manquaient, et où on a là aussi louper le coche...


Néanmoins, je lui souhaite bonne chance pour la suite... J'ai vu qu'il s'est inscrit récemment sur Twitter et qu'il a recours à un agent pour entraîneurs, comme il dit à la fin de l'interview...


Je serais moins "sévère " que toi avec Revelli sur différents points..
Pour ce qui concerne l'histoire du "grand club", je crois qu'il faut se placer dans la vision de quelqu'un de totalement extérieur au club..En 2011/2012, eTG c'est un peu le club qui fait le buzz dans l'élite. Danone , les actionnaires people. 9eme au classement.. Par la suite une finale de coupe..on entendait dans les médias qu'on était avisé et malin dans les recrutements et quand ça a commencé à merder, on mettait beaucoup de choses sous le tapis et on a continué l'esbrouffe avec Dupraz et surtout Bakhtiar.
Pour moi, les techniciens qu'on a attiré au club, on leur a fait des beaux discours valorisants et ils sont tombés de haut quand ils ont vu de près les dysfonctionnements et que surtout personne n'avait une vraie expérience de gestion de club pro.
C'est sûr que par rapport à Sainté, ça a dû lui faire drôle à Revelli...!
Après il est appréciable qu'il ne pourrisse personne.. Il est plus dur avec les dirigeants stéphanois qu'avec nous..!
Enfin et surtout c'est le seul qui ait vraiment reconnu la valeur de nos jeunes et qui aurait pu valoriser leur potentiel.
C'est vraiment UNE GROSSE PERTE et UN GROS GÂCHIS parce qu'en National ou même en CFA il aurait pu faire avec eux un travail passionnant..
Et jusqu'à l'extrême fin il a toujours affiché sa motivation... :bravo:
Hansi74
Buteur
Buteur
 
Messages: 1116
Enregistré le: Mer Déc 24, 2014 2:37 pm

Re: revelli est il encore l homme de la situation?

Message non lupar Pat_74500 » Lun Jan 23, 2017 8:46 pm

Je partage ton avis Hansi74.

Effectivement vu d'avion à cette époque, si on ne suivait pas le club de prés, on ne pouvait que retenir la com' de Danone après les victoires contre le PSG ou l'OM. Les pages de pub dans les journaux. Le parcours qualificatif pour la finale de la coupe avec des scores du style 5 - 0. Une équipe super rapide en contre et qui marque des buts de dingo (but de l'année pour Saber), des noms comme Zidane, Denisot, Liza qui circulent autour du club. Daniel Wass qui fait parler de lui, de ses coups francs, et surtout les confs de Pascal....

Si on s’arrête a ça on peut effectivement croire que le club a des moyens, et penser qu'il s'agit d'un relativement gros club (rapport à Danone).

Par contre pour moi le mystère Bakthiar persiste.......... Romain a une très grande estime pour lui et du coup il l'a plus côtoyé que moi pour se faire un avis .....

Ma vision de clampin lambda c'est qu'il est responsable en grande partie de la disparition de son club, mais ou se situe réellement la vérité ?

Quels sont ces manques évoqués par Romain ? Un DG qui mène la barque ? Il était pas là pour ça Bakhtiar en conservant volontairement le poste de président toute la saison ? S'il manquait des étages à la fusée pour qu elle soit viable, c'était bien à lui de réagir.
Surtout que Romain ou d'autres ont du l'alerter.... D’où la nomination inutile de M. Demael, car trop tard...

Après coup c'est toujours facile de porter un jugement mais la stratégie qui consistait à refuser l'ouverture du capital ça semblait quand mème être une grosse impasse pour un club comme le notre...

Enfin bref, on n'en saura jamais plus, hélas.... :crying:
Pat_74500
Gardien
Gardien
 
Messages: 168
Enregistré le: Sam Aoû 27, 2011 9:06 pm

Re: revelli est il encore l homme de la situation?

Message non lupar Hansi74 » Lun Jan 23, 2017 9:54 pm

Pat_74500 a écrit:Je partage ton avis Hansi74.

Effectivement vu d'avion à cette époque, si on ne suivait pas le club de prés, on ne pouvait que retenir la com' de Danone après les victoires contre le PSG ou l'OM. Les pages de pub dans les journaux. Le parcours qualificatif pour la finale de la coupe avec des scores du style 5 - 0. Une équipe super rapide en contre et qui marque des buts de dingo (but de l'année pour Saber), des noms comme Zidane, Denisot, Liza qui circulent autour du club. Daniel Wass qui fait parler de lui, de ses coups francs, et surtout les confs de Pascal....

Si on s’arrête a ça on peut effectivement croire que le club a des moyens, et penser qu'il s'agit d'un relativement gros club (rapport à Danone).

Par contre pour moi le mystère Bakthiar persiste.......... Romain a une très grande estime pour lui et du coup il l'a plus côtoyé que moi pour se faire un avis .....

Ma vision de clampin lambda c'est qu'il est responsable en grande partie de la disparition de son club, mais ou se situe réellement la vérité ?

Quels sont ces manques évoqués par Romain ? Un DG qui mène la barque ? Il était pas là pour ça Bakhtiar en conservant volontairement le poste de président toute la saison ? S'il manquait des étages à la fusée pour qu elle soit viable, c'était bien à lui de réagir.
Surtout que Romain ou d'autres ont du l'alerter.... D’où la nomination inutile de M. Demael, car trop tard...

Après coup c'est toujours facile de porter un jugement mais la stratégie qui consistait à refuser l'ouverture du capital ça semblait quand mème être une grosse impasse pour un club comme le notre...

Enfin bref, on n'en saura jamais plus, hélas.... :crying:


Je pense que ce que tu dis sur Bakhtiar est vrai et Revelli à raison aussi...
On peut avoir d'excellents rapports avec ses employés ( du moins certains ) et couler une boîte... J'en ai connu :blink:
On peut aussi être fait pour un certain type de business, performant dans les affaires et couler lamentablement un club.
J'ai souvent dit ici que dès la montée en L1, il aurait fallu faire venir un directeur général du club qui ait la compétence du foot pro...Quelqu'un capable d'éviter les gros pièges où on risque de perdre de l'argent..en particulier dans les recrutements,parce que c'est le poste financier de loin le plus important mais aussi capable de maintenir le club à son JUSTE niveau de vie...
Pour ça rien ne remplace l'expérience acquise dans d'autres clubs.
Déjà le départ de Danone a mis un gros coup à la crédibilité du club.
Après l'absence de cette personne de confiance dont je parle plus haut, a fait que les partenaires ne sont pas venus quand on n'en avait vraiment besoin et que techniciens et joueurs ont vite compris , à peine arrivés, qu'ils ne feraient que passer.
Je pense que depuis 2013, ça devait commencer à sentir le chaud sous le capot.. :arf:
Hansi74
Buteur
Buteur
 
Messages: 1116
Enregistré le: Mer Déc 24, 2014 2:37 pm

Re: revelli est il encore l homme de la situation?

Message non lupar santis » Jeu Jan 26, 2017 9:31 pm

Dommage que ce soit si difficile à lire.

Pour ce qu'il dit, je suis un peu circonspect.
Il avoue qu'il arrive dans un club où il ne connait rien. Il ne s'est pas renseigné qu'il n'avait que 16 joueurs à disposition, alors qu'il suffisait de lire les news sur Internet pour voir que tu n'avais plus grand monde. Tu savais aussi que c'était le gros bordel dans le club (même si beaucoup pensaient que c'était à cause de Dupraz). Franchement en une après midi sur Internet, tu lis les histoires avec Bakthiar-Dupraz, Bontaz qui vient et s'en va chaque semaine, que l'homme à tout faire/directeur sportif n'est plus là. Tu peux aussi voir que les recrutements depuis deux ans sont catastrophiques et exotiques (donc pas vraiment de personne derrière pour gérer). Tu sais qu'il y a à peine 40 emloyés dans l'administratif, que ce n'est pas un gros club. En plus tu n'as plus de directeur des services avec Junior qui s'est fait virer. Même si en dehors, tu te dis que Dupraz c'était le vers dans la pomme, tu te dis qu'il y a une chance qu'il y ait d'autres problèmes.
Comme on l'a toujours dit ici, les torts sont partagés.

Dire que nous avions de supers jeunes, qu'on allait pouvoir avoir le meilleur centre de formation de France, j'ai de gros doutes. Il nous parle des Kaye, Fall ou Diarra, même s'ils ont signés en L1/L2, ils ne jouent pas ou rarement (normal pour Diarra c'est le plus jeune et dans la meilleure équipe).
Mais un Fall joue très rarement à Ajaccio qui n'est pas le meilleur club de L2.
On verra dans quelques années si certains de nos jeunes percent, mais j'ai des doutes.
Je regarde un peu la L2, on a Hoggas et Centonze qui sont souvent titulaires, Abdallah replacé dans l'axe. Mais le reste...
Sur les jeunes qui sont partis à OL ou PSG par exemple, je pense qu'ils seraient quand même partis. Quand tu connais la formation lyonnaise, tu y vas.

Il s'entendait bien avec Bakthiar, OK, c'est possible, mais ce n'est pas parce que ton patron est sympa qu'il est compétent. Je pense qu'il a dupé beaucoup de gens pendant des années. Le mec qui s'est retrouvé là par hasard et quand il se retrouve les mains dans le camboui, tu t'aperçois qu'il ne peut rien faire.

Pour les critiques de Dupraz, le Pascal en veut plus à Bakthiar qu'à lui. Et en sachant que les deux s'entendaient bien, il a balancé sur Revelli.

Sur le fait que le club aurait pu retrouver la L2, faire une grosse saison avec pleins de nouveaux joueurs, des sponsors, je pense qu'il s'emballe un peu. On sent qu'il était à fond dans son truc, qu'il était persuadé de réussir. Mais les sponsors entre le moment où ils te disent "oui pourquoi pas" et le moment où ils signent il y a du temps. Encore plus sur les joueurs qui devaient arriver...
santis
Buteur
Buteur
 
Messages: 1172
Enregistré le: Dim Aoû 10, 2014 10:15 am

Re: revelli est il encore l homme de la situation?

Message non lupar Hansi74 » Ven Jan 27, 2017 1:43 pm

Concernant les jeunes et les Hoggas, Centonze etc... Repartir de National avec Revelli aurait été parfaitement envisageable.
Pas tous seraient restés mais la plupart...
Avec le renfort de joueurs plus expérimentés envisagé par Revelli, la perspective d'une remontée rapide en L2 n'était pas utopique.
Il aurait fallu pour cela que la situation du club ne soit pas à ce point catastrophique. De plus un certain nombre de supporters du club ( et de spectateurs potentiels au stade ) étaient prêts à confirmer leur soutien.
De quoi arrêter l'hémorragie et stabiliser la situation..
Hansi74
Buteur
Buteur
 
Messages: 1116
Enregistré le: Mer Déc 24, 2014 2:37 pm

Re: revelli est il encore l homme de la situation?

Message non lupar annecy74 » Ven Jan 27, 2017 4:25 pm

Hansi74 a écrit:Concernant les jeunes et les Hoggas, Centonze etc... Repartir de National avec Revelli aurait été parfaitement envisageable.
Pas tous seraient restés mais la plupart...
Avec le renfort de joueurs plus expérimentés envisagé par Revelli, la perspective d'une remontée rapide en L2 n'était pas utopique.
Il aurait fallu pour cela que la situation du club ne soit pas à ce point catastrophique. De plus un certain nombre de supporters du club ( et de spectateurs potentiels au stade ) étaient prêts à confirmer leur soutien.
De quoi arrêter l'hémorragie et stabiliser la situation..



Complètement d'accord avec toi !!
C'est honteux que BAKHTIAR, connaissant la situation catastrophique du club, ait laissé préparer la saison à venir. Encore une preuve de l'incompétence de ce monsieur !!
annecy74
Idole du stade
Idole du stade
 
Messages: 2142
Enregistré le: Jeu Fév 19, 2009 11:58 am
Localisation: annecy

Retourner vers evian Thonon-Gaillard FC

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité